Des composteurs de quartier mis en service !

L'Atelier Citoyen, le 16 mars 2021 0 commentaire

Deux composteurs de quartier fabriqués par l’association d’insertion Atherbea, ont été mis en service respectivement au Grand Bayonne rue Lautrec et à Saint Esprit Passage Jules Maumejean en février 2021. Un troisième équipement sera prochainement installé rue Tour de Sault et ce, pour une trentaine d’utilisateurs respectivement. (Ce seuil étant dépassé sur le quartier St Esprit, des demandes restent en attente de réponse)

Un partenariat entre la Ville et Bil Ta garbi

Une convention a été signée entre la Ville et le syndicat mixte Bil Ta Garbi pour le suivi technique de ces équipements.

La signature d’une « charte des bonnes pratiques » par les futurs utilisateurs

Suite à la signature de « la charte des bonnes pratiques du compostage de quartier », les personnes inscrites auprès de la Mairie ([email protected]) se voient remettre un bio-seaux ainsi que le code du cadenas fermant l’équipement. Les composteurs sont en effet fermés pour éviter tout dépôt inapproprié. Les épluchures de légumes et de fruits (sauf agrumes), le marc de café avec filtre, les sachets de thé (sans le fil !), les coquilles d’œufs écrasées, les fleurs et plantes fanées peuvent ainsi être déposées  mais pas les viandes, poissons, pains, épluchures d’agrumes (orange, citron,…), coquillages, produits laitiers/graisse ainsi que les poches plastiques dites compostables qui sont à bannir.

Un fonctionnement basé sur l’entraide autour des référents

La condition sine qua nun de mise en service de ces composteurs est la désignation de quatre « référents », utilisateurs du composteur et volontaires pour assurer le brassage du compost, son transfert, sa distribution,…. A cet effet, les référents  bénéficient d’une formation au compostage dispensée par un maître composteur du syndicat Bil Ta Garbi.

Les utilisateurs sont invités à se joindre aux référents pour prêter main forte à l’occasion des opérations de brassage, de transfert du compost,…

 

Ainsi, les bio-déchets déposées à bon escient se transformeront en compost, véritable « or noir » qui viendra nourrir les plantes des jardins partagés, des jardinières de balcons,….

Sa distribution favorisera des moments privilégiés de partage et de convivialité.

Tel est le souhait des porteuses du projet !